Editions Jacques Brémond

Éditions Jacques Brémond

Auteur

José Saramago

SARAMAGO Cendres  1

(Les cendres du poète ont été enterrées au pied de l'olivier)

L'écrivain et Prix Nobel portugais José Saramago est mort à l'âge de 87 ans le 18 juin 2010 sur l'île espagnole de Lanzarote (Canaries),

où il vivait depuis 1993 avec son épouse, la journaliste Pilar del Rio. Né le 16 novembre 1922 à Azinhaga (Portugal),

José de Sousa Saramago est le seul Portugais décoré du grand-collier de l'ordre de Sant'Iago de l'Epée et reste à ce jour

l'unique auteur lusophone à avoir reçu le prix Nobel de littérature, en 1998.


En soixante ans, José Saramago a publié une trentaine d'œuvres, des romans mais aussi de la poésie, des essais et des pièces de théâtre.

C'est en 1947 qu'il publie son premier roman, Terre de péché. Il attendra dix-neuf ans pour publier son deuxième livre, un recueil de poèmes Les Poèmes possibles.

Entre-temps, il travaille dans l'administration ou des maisons d'édition et collabore à plusieurs journaux. Son deuxième roman, Manuel de peinture et de calligraphie,

paraît en 1977. Mais ce n'est qu'en 1982, alors qu'il a 60 ans, qu'il accède à la notoriété avec Le Dieu manchot, roman d'amour situé au XVIIIe siècle.


Son œuvre, historique et allégorique, fait plusieurs fois scandale. En 1992, dans L'Evangile selon Jésus-Christ, il dépeint le Christ, pendant sa virginité

avec Marie-Madeleine, utilisé par Dieu pour étendre sa domination sur le monde. Son livre fait polémique au Portugal, l'auteur part alors s'installer aux Canaries.

En août 2009, il publie Caïn, qui raconte de manière ironique le récit biblique de l'assassinat d'Abel par son frère Caïn. Lors de la présentation de son livre,

Saramago crée à nouveau la polémique en qualifiant la Bible de "manuel de mauvaises mœurs".


Homme de gauche, José Saramago était membre du Parti communiste portugais depuis 1969 et prit part à la "révolution des œillets" du 25 avril 1974

qui mit fin à la dictature salazariste. Il n'a jamais dissimulé sa défiance face à la construction européenne, dont il déplorait les dérives libérales.

Fortement engagé dans le mouvement altermondialiste, il avait participé aux forums sociaux mondiaux et était l'un des signataires du

Manifeste de Porto Alegre.

José Saramago fut candidat aux élections européennes de 2009.

 

BIBLIOGRAPHIE :

 

Poésie
• Os Poemas Possíveis, 1966
Publié en français sous le titre Les Poèmes possibles, traduit par Nicole Siganos, Éditions Jacques Brémond

Remoulins-sur-Gardon, 1998, 185 p. Edition bilingue
• Provavelmente Alegria, 1970
• O Ano de 1993, 1975


Essais
• Deste Mundo e do Outro, 1971
• A Bagagem do Viajante, chroniques, 1973
• As Opiniões que o DL teve, 1974
• Os Apontamentos, chroniques politiques, 1976
• Viagem a Portugal, 1981
Publié en français sous le titre Pérégrinations portugaises, traduit par Geneviève Leibrich, Le Seuil, Paris, 2003
• Discursos de Estocolmo, 1998
Publié en français sous le titre Comment le personnage fut le maître et l'auteur son apprenti, traduit et postface par Michelle Giudicelli,

  Éditions Mille et une nuits, coll. « La petite collection », Paris, 1999
• Folhas políticas : 1976-1998, 1999


Journaux
• Cadernos de Lanzarote, 5 vol. , 1994-1998.
• O Caderno, 2009
Publié en français sous le titre Le Cahier, traduit par Marie Dominique Hautebergue, préface d'Umberto Eco, Éditions Le Cherche Midi, 2010,
• Último Caderno de Lanzarote, 201828
Il s'agit du sixième et dernier volume des Cadernos de Lanzarote retrouvé par hasard dans un fichier de l'ordinateur de l'auteur


Théâtre
• A Noite, 1979
• Que Farei Com Este Livro?, 1980
• A Segunda Vida de Francisco de Assis, 1987
• In Nomine Dei, 1993
• Don Giovanni ou O dissoluto absolvido, 2005
Contes et nouvelles
• Objecto Quase, 1978
Publié en français sous le titre Quasi objets, traduit par Claude Fages, Paris, Salvy, 1990,
• Poética dos Cinco Sentidos - O Ouvido, 1979
• O Conto da Ilha Desconhecida, 1997
Publié en français sous le titre Le Conte de l'île inconnue, traduit par Geneviève Leibrich, gravures d'Olivier Besson, Paris, Le Seuil, 2001


Romans
• Terra do pecado, 1947
• Manual de pintura e caligrafia, 1977
Publié en français sous le titre Manuel de peinture et de calligraphie, traduit par Geneviève Leibrich, Paris, Le Seuil, 2000
• Levantado do chão, 1980
Publié en français sous le titre Relevé de terre, traduit par Geneviève Leibrich, Paris, Le Seuil, 2012
• Memorial do convento, 1982
Publié en français sous le titre Le Dieu manchot, traduit par Geneviève Leibrich, présentation Pierre Léglise-Costa, Paris,

Éditions Métailié et Albin Michel, coll. « Domaine portugais » et « Les Grandes Traductions », 1987, 397
• O ano da morte de Ricardo Reis, 1984
Publié en français sous le titre L'Année de la mort de Ricardo Reis, traduit par Claude Fages, Paris, Le Seuil, 1988
• A jangada de pedra, 1986
Publié en français sous le titre Le Radeau de pierre, traduit par Claude Fages, Paris, Le Seuil, 1990,
• História do cerco de Lisboa, 1989
Publié en français sous le titre Histoire du siège de Lisbonne, traduit par Geneviève Leibrich, Paris, Le Seuil, 1992,
• O Evangelho segundo Jesus Cristo, 1991
Publié en français sous le titre L'Évangile selon Jésus-Christ, traduit par Geneviève Leibrich, Paris, Le Seuil, 1993
• Ensaio sobre a cegueira, 1995
Publié en français sous le titre L'Aveuglement, traduit par Geneviève Leibrich, Paris, Le Seuil, 1997
• A bagagem do viajante, 1996
• Cadernos de Lanzarote, 1997
• Todos os nomes, 1997
Publié en français sous le titre Tous les noms, traduit par Geneviève Leibrich, Paris, Le Seuil, 1999,
• A caverna, 2000
Publié en français sous le titre La Caverne, traduit par Geneviève Leibrich, Paris, Le Seuil, 2002
• O homem duplicado, 2002 (Adapté au cinéma en 2013 sous le titre Enemy)
Publié en français sous le titre L'Autre comme moi, traduit par Geneviève Leibrich, Paris, Le Seuil, 2005,
• Ensaio sobre a lucidez, 2004
Publié en français sous le titre La Lucidité, traduit par Geneviève Leibrich, Paris, Le Seuil, coll. « Cadre Vert »
• As intermitências da morte, 2005
Publié en français sous le titre Les Intermittences de la mort, traduit par Geneviève Leibrich, Paris, Le Seuil, coll. « Cadre Vert », 2008
• As pequenas memórias, 2006
Publié en français sous le titre Menus souvenirs, traduit par Geneviève Leibrich, Paris, Points, 2014
• A Viagem do Elefante, 2008
Publié en français sous le titre Le Voyage de l'éléphant, traduit par Geneviève Leibrich, Paris, Le Seuil, coll. « Cadre Vert », 2009
• Caim, 2009
Publié en français sous le titre Caïn, traduit par Geneviève Leibrich, Paris, Le Seuil, coll. « Cadre Vert », 2011
• Claraboia, 2011
Publié en français sous le titre La Lucarne, traduit par Geneviève Leibrich, Paris, Le Seuil, coll. « Cadre Vert », 2013
Il s'agit ici en fait d'un des premiers romans proposé par J. Saramago dès 1953, refusé, puis retrouvé par l'éditeur en 1989,

mais publié post mortem après le refus de l'auteur de le voir publié de son vivant29.

 

 

Ouvrages parus aux éditions Jacques Brémond

Les poèmes possibles - 1998

© Éditions Jacques Brémond